Lire

Lisez les amis d’en face

Posted On mai 11, 2022 at 10:18 by / No Comments

J’ai plein d’amis tout va très bien.

« Tout le monde écrit » m’a dit une voisine avec la pointe de jalousie qui va si bien à ceux qui n’arrivent pas à coucher sur le papier, leurs pensées les plus profondes (ou les plus inavouées ?).

Si comme le dit « l’acrimonieuse », tout le monde écrit, je m’en réjouis. Cette somme d’expériences me convient. Elle laisse plus de choix pour ceux qui se repaissent de lectures et d’écritures. Surtout quand, parmi vos amis, certains font car au fond seul l’acte est déterminant.

À bien y réfléchir, les coups de cœur comme les plaisirs, les déceptions comme les lassitudes, ne sont pas plus fréquents avec les amis qu’avec les commis (d’office ?) du devant de la scène.

Voilà quatre forçats de la plume qui ont su me trouver. À moins que ce ne soit moi, en me penchant sur leur berceau pour prendre leurs mots dans mes petits bras-bras, qui aie su les lire.

Julie SafierCOMMENT-ALBERT-EST-deVENU-DEROULEUR-DE-CIELS_8_

Si vous voulez savoir comment Albert est devenu dérouleur de ciels, vivre 365 jours de joie(s), vous laissez aller pendant 365 jours de surprise(s), être partie prenante d’un projet ou éditer Julie Safier dont l’encrier déborde ; vous êtes au bon endroit.

Ce que j’ai lu m’a plu (v’là d’la rime à pas chère !).

Elle a un défaut, quand même : l’amour de sa vie (Hugo). C’est mieux que le guide Vermot mais ça limite un peu les largesses de Cupidon.

Pour le cœur du propos, voyez vous-même. Son site est explicite.

 


Guillaume Ramezi

Découvert par un curieux hasard qui fait bien les choses (en vrai je ne lis pratiquement jamais de policiers même bien polis) l’auteur, déjà responsable de plusieurs ouvrages m’a dit : « Viens, je t’emmène au Gabon ».

« Le crépuscule des éléphants » entre corruption et trafic d’ivoire se lit vite et bien avec la certitude d’avoir passé un bon moment. On en sort repu comme à la fin d’un repas savoureux. Sale temps cependant pour les pachydermes.

Et puis, il faut le dire, un gars né à Lorient, forcément !


Muriel Odoyer

Parce qu’un monde sans poésie n’est rien qu’un espace insipide sans le bon goût du vivre. Depuis que notre cerveau a évolué en couches successives on n’a rien trouvé de mieux que la poésie pour exister encore, vivre le temps qui nous ronge.

Muriel Odoyer, c’est une poésie des âmes fortes à la fois simple, douce et tranquille. Poème de l’âme


Pierre Cazelles

Impossible d’oublier « La quadrature du cercle ». Au début je ne me croyais pas capable de tout comprendre. Mais finalement. Comme quoi, si tu n’essayes pas, tu n’as pas.

L’homme est habile, et prouve que simplifier le propos n’est pas tromper la démonstration. J’ai réfléchi sans contrainte et ça, c’est chouette. Ou alors, autre option, je suis vachement intelligent… Là, c’est moins sûr.

J’aime les livres qui donnent envie d’aller plus loin.

En d’autres temps « Le monde de Sophie » (Jostein Gaarder) a permis à toute une génération d’appréhender la philo et parfois d’aller plus loin. V’là un compliment qui vaut son pesant de cacahouètes !

Le livre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.