Ecouter

La parenthèse enchantée

Posted On septembre 22, 2021 at 10:27 by / No Comments

Phénix


La saison estivale, plus que tout autre, est un moment propice pour s’ouvrir. Une période où l’on peut sortir de ses habitudes.

Notamment cette propension que nous avons à nous fixer, tout en s’en contentant plutôt auto-satisfait, des genres et des limites qu’ils sous-tendent.

Alors que… en ouvrant ses esgourdes,

disait mon grand-père, la musique, quand elle est bonne, bonne, bonne, s’offre à tous, et à toutes formes de sensibilités. Les exemples de liesses autour d’un concert, qui réunissent plusieurs générations, différentes classes sociales ou novices côtoient de fins spécialistes, sont nombreux.

Ainsi cet été, j’ai pu, dans un rayon d’une trentaine de kilomètres, être spectateur de concerts ayant tous une singularité. Musique baroque, classique, flamenco, jazz, folk, ensemble vocal… Deux fois par semaine et la plupart du temps gratuitement (j’entends par là payé par le contribuable), je suis sorti de mes habitudes acoustiques pour mon plus grand profit. Et, j’ose le dire, bonheur.

Ce qui m’a avant tout frappé pendant ces concerts, c’est leur qualité intrinsèque, le niveau technique des musiciens et leur investissement sur scène. Cette sensation rare qu’à le public de « jouer » avec les artistes était bien souvent au rendez-vous. Public d’ailleurs assez hétéroclite mais toujours enthousiaste.

En fait difficile de faire la fine bouche quand tout est réuni. Même si certains présentaient des analogies avec le déjà écouté, tous avaient une identité propre, une signature (comme on dit dans les propos artistiques).

Je remercie tout ce monde pour ces moments plaisants, offerts au plus grand nombre. Sans jamais se contenter d’être le succédané, le copier-coller d’une partition prise au hasard dans une pile à succès.

J’ai quand même gardé un souvenir plutôt qu’un autre, une agréable surprise à ajouter à ma liste. Je vous le conseille en partage.

Il s’agit du Quintette Phénix, prodigieux souffle des vents (clarinette, hautbois, cor anglais, trombone, tuba), subtil mélange des genres, adaptations lunaires et surtout trouvailles inattendues.

Depuis j’écoute en boucle….

Le géniteur du groupe est Félix Bacik (trombone) et le site : felixbacik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.