french bulldog on studio shot
Ecouter

Ouvrez sept fois grand vos oreilles

Posté le novembre 23, 2023 at 1:29 pm par / 1 Comment

Je croise toujours un vieux machin qui m’explique que les réseaux sociaux, « c’est rien que de la m…. ! » En général, il ajoute doctement que tout est à jeter, que le nombre d’abonné est inversement proportionnel au talent et que, mon bon monsieur, nous sommes mal barrés.

Après enquête de votre serviteur, il faut se rendre à l’évidence, le singe hurleur n’est pas trop bien renseigné sur ces horribles réseaux et pour cause, comme il manipule son ordi avec ses pieds, il s’énerve assez vite avec tout ce bordel.

Ainsi je suis tombé (ce n’est qu’une expression) sur un guitariste qui se voulait vintage et qui m’a appris que la bonne musique, c’était avant. Bref, fallait pas la lui faire et d’abord un million de vue, « c’est rien que de la m…. ! » Il suffisait de tripatouiller d’un instrument, de plaquer quelques accords, de sourire béatement pour attirer les ignorants.

Là, mon petit pote, tu m’as fait rigoler toute la journée parce que, parfois, ‘ y a comme du « level » et pas « que de la m…. ! »

L’arrogance des imbéciles me sidère et j’ai d’autres expressions que la décence m’interdit d’utiliser pour ces gens tout (s aussi) butés, incapables de trier le bon grain de l’ivraie. Comme je n’ai pas le tempérament pour sauver le monde, je me garde en général de conseiller lorsque je m’adresse à un ravi de la crèche qui détient la vérité. D’un autre côté, c’est à vous que je cause.

Alors voilà, cette fois-ci, je vous propose une mise en bouche. J’entends par là de l’accessibilité pour toutes les oreilles. Autrement dit une vulgarisation bien sonnante quel que soit votre formation initiale. Le Reader’s Digest n’est pas, à mon sens, forcément péjoratif. En l’espèce, je vous présente une guitare qui se joue des bienséances sans être une crotte insignifiante et malgré des millions de vues. Tout ça pour dire aux outrecuidants : quelles que soient nos sources, avant de jeter tout, sous prétexte que l’enveloppe ne nous convient pas, soyons curieux et faisons preuve de discernement. J’ai souvent découvert, en regardant au bout de mon museau, des trucs surprenants, parfois enrichissants, fussent-ils émanant de ces encombrants, envahissants et décriés réseaux. Sans en être leur obligé (je n’oublie pas les propos haineux qui y circulent) ne balayez pas tout d’un méprisant revers de la main.

Paola Hermosín est une jeune guitariste plus qu’honorable avec un niveau que beaucoup pourraient lui envier malgré leurs moues dubitatives. Car dans le milieu musical, les musiciens d’expérience adoptent la moue dubitative qui veut dire : « c’est pas mal ton truc mais je fais aussi bien ». Les autres, moins talentueux ou plus feignants vomissent un brin dépités tout ce que l’autre a, et qu’ils n’ont pas.

Paola Hermosín quant à elle, interprète des centaines de morceaux connus ou à connaître qu’elle a adaptés le plus souvent avec brio. Tous les genres, pour tous les goûts. Elle n’a peur de rien. Je ne suis pas a priori contre cette forme d’éclectisme quand il s’assume de belle manière. Que les gênés passent leur chemin et rejoignent leur chapelle.

Pour nombre d’entre nous, praticien ou pas, c’est un moyen agréable qui de découvrir qui de retrouver. Chacun son plaisir et son miel, car outre la musique proprement dite, Paola Hermosín a dans son escarcelle des trucs et astuces, des trouvailles sympas pour faire coller des titres a priori peu adaptables, à la guitare.

Alors avant de passer votre chemin en lissant vos moustaches ouvrez sept fois grand vos oreilles.

Désolé les grincheux, c’est sur You Tube que j’ai rencontré Paola Hermosín (plus d’un million d’abonnés).

Un commentaire sur “Ouvrez sept fois grand vos oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *